Les joints tournants, étanchéité parfaite et respect de l’environnement

 

Sur un bateau propulsé via à un arbre porte-hélice, il est primordial d’être particulièrement vigilant sur l’étanchéité du passage de l’arbre d’hélice à travers la coque, mais également de l’arbre de commande de safran ou de gouvernail.

 

 

Un peu d’histoire…

A l’origine les tresses étaient composées d’étoupe suiffée…

La seule solution a longtemps été le presse-étoupe, qui se présente sous la forme d’une pièce cylindrique en métal garnie d’étoupe (d’où son nom). Mais la rotation de l’arbre entraîne l’usure de l’étoupe et donc un manque progressif d’étanchéité.

L’étoupe a ensuite été remplacée par un joint de type tresse en matière synthétique ou en caoutchouc, qui joue parfaitement son rôle quand il est neuf, mais qui s’use avec le temps et à tendance à chauffer avec le frottement.

Le serrage et l’usure de la tresse imposent des remplacements réguliers. Cette opération nécessite parfois une mise hors de l’eau. Avec un presse-étoupe, l’arbre doit être parfaitement aligné.

Plus récemment, les avancées dans la maîtrise des matériaux ont permis de substituer progressivement à ce presse-étoupe à un joint axial, tournant ou à lèvres.

Comment fonctionne un joint tournant ?

Deux bagues sont en frottement l’une contre l’autre : une bague inox et une bague graphite qui ont toutes deux une surface polie.

 

L’une des deux bagues tourne, solidaire de l’arbre d’hélice. L’autre bague reste immobile, fixée sur l’étambot et tenue en appui par un soufflet qui assure une pression légère et constante.

Ce soufflet absorbe également les mouvements du moteur lors des manœuvres (passage marche avant/marche arrière par exemple).
L’eau présente dans le tube d’étambot assure la lubrification du joint et permet d’éviter la montée en température.

Ils sont maintenant dotés d’une prise d’eau.

Et pour un joint à lèvre ?

Le joint à lèvre est en frottement contre une bague tournante qui est solidaire de l’arbre.

L’ensemble assure une lubrification parfaite par une pression constante des lèvres. Ces joints ne nécessitent aucun réglage, l’eau environnante assure la lubrification. Ce soufflet absorbe également les mouvements du moteur lors des manœuvres.

Quels sont les avantages d’un joint axial par rapport aux presse-étoupes ?

Ces joints apportent de nombreux avantages :

 

  • Étanchéité parfaite : le joint ne laisse pas passer une goutte d’eau.
  • Maintenance réduite : les joints nécessitent beaucoup moins de maintenance. En effet, il n’est plus nécessaire de resserrer régulièrement la tresse. Seul le soufflet risque de perdre son élasticité avec le temps du fait du matériau utilisé (souvent du caoutchouc).
  • Respect de l’environnement : les joints sont lubrifiés à l’eau, donc non polluants car sans graisse et sans huile. Ils ne créent de surcroît aucune vibration, ni aucun bruit.
  • Durée de vie optimisée : l’arbre de transmission ne s’use plus pour cause de tresse trop serrée par exemple, et le faible coefficient de friction des joints assure une plus longue durée de vie.

Le joint axial est la solution la plus sûre pour l’étanchéité de l’arbre d’hélice, et la plus économique en terme de maintenance.

Comment les joints sont-ils lubrifiés ?

Il existe deux sortes de systèmes de lubrification :

  • Le système en lubrification ouverte : c’est le système dit “classique“ dans lequel l’eau de lubrification du joint est naturellement évacuée par les paliers de ligne d’arbre.

  • Système en lubrification fermée : la lubrification se fait en circuit fermé, grâce à un joint avant et un joint arrière. Plus difficile à installer, ce système assure une durée de vie accrue de l’ensemble des pièces grâce à une eau de lubrification claire.

Le joint axial est-il compatible avec toutes les lignes d’arbre ?
ALPHAVER sélectionne pour ses clients ce que la technologie offre de meilleur en fonction de leurs besoins spécifiques. Des produits alliant qualité supérieure et durée de vie inégalable.

Nos conseils

Vérifiez régulièrement vos joints tournants, notamment la libre rotation de la bague mobile et, à chaque mise à sec, vérifiez la présence d’eau dans le joint en le faisant fuir légèrement. Nos fabricants conseillent de changer les joints tournants tous les 6-7 ans.

Enfin, veuillez à la bonne qualité de vos paliers pour éviter les vibrations qui seront sources de problèmes et de fuites…

La gamme de joints tournants proposées par Alphaver

Arbres de 25 à 120 mm de diamètre

 

Le joint axial HOLLEX, initialement conçu pour des gros diamètres, est désormais décliné pour convenir à une large gamme de diamètres d’arbre, eu égard à son succès.

Lubrifié à l’eau et non polluant, il n’use pas l’arbre et son faible coefficient de friction lui assure une très longue durée de vie.

Alphaver produit également une Version « full » inox.Soufflet en caoutchouc néoprène, Bague fixe en inox & carbone.Bague coulissante et colliers de serrage en inox

Arbres de diamètre de plus de 100 mm

Le joint axial DryMax de chez Duramax Marine est un système de joint axial hydro lubrifié construit à partir de matériaux de haute qualité.

Conçu pour offrir une longue durée de vie et protéger l’environnement, il est muni d’un contre anneau en 2 parties. Cet anneau est réversible, étendant ainsi les intervalles de maintenance et réduisant les coûts.

Il n’use pas la ligne d’arbre, s’installe et s’adapte facilement. La maintenance peut également se faire à flot grâce à son joint gonflable de sécurité qui est intégré.
Un joint à lèvre est fourni d’avance, à positionner sur la ligne d’arbre et à utiliser en cas de nécessité.

Certifié ABS & Lloyd’s

 

Pour les bateaux de plaisance avec peu d’espace à bord

Le joint MANECRAFT® est une alternative au joint Hollex pour les bateaux de plaisance comme les voiliers (tirant d’eau maxi de 2M). Ce joint est équipé de série d’une bague de serrage de sécurité et tolère un mouvement axial de ±4 mm. Il convient parfaitement pour des vitesses de rotation élevées.

Catalogue

Retrouvez les solutions proposées par Alphaver :